Marie Borgia

portrait-mariewww.marieborgia.com

https://www.facebook.com/borgiamarie?fref=ts

Voir les œuvres

1970 Born, Lyon, FRANCE!
1998 Graduated Westminster Universtity London

Marie Borgia a baigné des son jeune âge dans le milieu artistique ( ses parents sont peintres et sculpteurs) et s’est imprégnée des ambiances d’ateliers, des conversations et débats d’artistes, des enjeux de l’art et des problématiques plastiques. Aussi ne nous étonnerons pas d’avoir sous les yeux des photographies caractérisés par des confrontations de matières et matériaux divers, par une forte présence de la couleur, par une solide construction de plans ou s’affirme le graphisme des verticales et des obliques, le tout donnant une première impression d’abstraction. Un langage et un vocabulaire très marqué par une perception plasticienne du réel.

 

Marie Borgia fait ainsi partie de cette nouvelle génération de photographe qui s’affranchit de plus en plus du support et de la technique pour dessiner d’autres univers qui empruntent à un air du temps, véhiculé autant par le cinéma, la vidéo, la musique ou le bruit de la rue que par la peinture ou la bonne vieille photo.

Marie Borgia perçoit et transmet la réalité de telle manière que notre impression s’éloigne de l’idée de réalité, plongés que nous sommes dans un atmosphère singulière ou le flou rivalise avec le net, ou les couleurs saturées contrastent avec les gris colorés, ou les zones d’intense luminosité surgissent de noirs profonds dans des clairs – obscurs tendus. Surprenant étranges, à cent lieux des resucées, du ‘déjà vu’, des réalisations réduites aux seuls effets techniques ou technologiques.

Parfois le sujet est étonnamment lisible, d’une rigoureuse présence, d’une vie intense. Parfois il est absorbé par la réalité matérielle, reflet aux formes incertaines, indéfinies et cotonneuses ou il se perd quasi totalement. Marie Borgia traque son sujet sous tous ses aspects dans une succession de plans parfois déroutants, ancrés dans le ‘vil quotidien’, selon l’expression de l’artiste, sujets par lesquels se révèle l’intime créant parfois la gène, jusqu’à en être dérangeants.

Le résultat très personnel est marqué par l’esprit et la conception de la photographie anglo – saxonne qui a bousculé cet art par un goût de la recherche, de la créativité débridée et de l’audace. Si Marie Borgia a reçu sa première formation quelque peu à son insu, elle l’a poursuivi, aspirée par la photographie à Londres ou elle a vécu onze ans. Elle est diplômée en photographie de l’Université de Westminster à Londres, a travaillé comme assistante dans cette capitale avant de revenir en France, ou depuis, elle se consacre à ses travaux de commandes et ses travaux personnels.

http://www.lacritique.org/article-marie-borgia-en-belle-compagnie